Quand prise en main à distance ne rime plus avec prise de tête

En tant que « Monsieur nouvelles technologies » de la famille et de mon entourage, je suis régulièrement sollicité pour assister mes proches dans des tâches informatiques. Cependant, les dizaines ou centaines de kilomètres qui nous séparent ne me permettent bien souvent pas d’intervenir directement sur le poste concerné. Et comme il est difficile de décrire et d’imaginer ce qui se passe sur l’ordinateur distant, la prise en main à distance se révèle parfaite pour ce genre d’actions.

Oui mais voilà, cette prise en main peut vite se transformer en casse-tête. Du logiciel d’assistance limité et/ou bogué aux pare-feux qui bloquent, en passant par l’installation de logiciels spécifiques, la galère n’est jamais loin. De quoi faire perdre tout son intérêt à cette assistance, si le paramétrage de l’accès sur le poste de la personne à dépanner se révèle plus compliqué que l’exécution de la tâche finalement attendue !

Pour moi, c’est de l’histoire ancienne. Il y a plusieurs mois, l’Ordinateur individuel avait présenté la solution TeamViewer. Je l’ai essayée, je l’ai adoptée ! Le principe est simple : du côté de l’assistant, il faut installer la version complète du logiciel. C’est gratuit, sous réserve de rester dans le cadre d’un usage purement personnel (ce qui est rappelé par un message à la fin de chaque prise en main tant du côté de l’assistant que du côté de l’utilisateur assisté).

Du côté de l’utilisateur assisté, justement, rien à installer ! Il suffit qu’il télécharge l’outil TeamViewer QuickSupport accessible par un lien unique et invariable au fil des versions et qu’il l’exécute. Une fenêtre s’affiche alors et indique l’identifiant de l’ordinateur et un mot de passe. Il suffit de les communiquer à l’assistant, qui les saisit dans deux champs de la page d’accueil de la version complète du logiciel, et la connexion s’établit.

Mais ce n’est pas tout. TeamViewer est extrêmement puissant et offre un grand nombre d’options de contrôle à distance, parmi lesquelles le transfert de fichiers directement sur le poste distant, la possibilité de redémarrer à distance, de saisir des combinaisons de touches, de converser en texte, audio ou vidéo avec l’utilisateur assisté… Et, pour les prises en main régulières, la création d’un compte TeamViewer « assistant » permet de dresser une liste des postes assistés, de détecter leurs connexions et de lancer une assistance en deux clics. Sans compter les options de contrôle d’un poste laissé allumé à distance, comme un serveur ou un ordinateur personnel auquel on souhaite accéder de loin.

En résumé, c’est un outil parfait, rapide, efficace, puissant, sans mauvaise surprise, donc difficilement remplaçable quand on y a gouté !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.tb06.info/trackback/102

Fil des commentaires de ce billet