Le Prater de Vienne, suite et fin

Après toutes ces émotions, vous devez probablement avoir un petit creux. Les stands de nourriture et autres restaurants sont légion au Prater, mais il y en a un qui est absolument incontournable : la Biergarten (« brasserie de plein air ») Schweizerhaus (littéralement « maison suisse »). Vous ne pourrez pas la manquer : le jardin propose des centaines de places et fait vraiment partie du paysage. La Schweizerhaus a en effet été ouverte en 1766, c’est-à-dire en même temps que l’ouverture du Prater au public si vous avez bien suivi. À l’époque, elle s’appelait Zur Schweizer Hütte, un nom signifiant grosso modo la même chose que son nom actuel.

L'entrée de la Schweizerhaus (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Schweizerhaus11.jpg)Une des allées de la Schweizerhaus (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Schweizerhaus09.jpg)

Elle est ensuite passée par plusieurs noms et plusieurs époques, avant que Karl Kolarik ne lui donne sa dénomination et sa fonction actuelle en 1920. La Biergarten est restée dans la famille depuis cette année-là. A priori il n’y a rien de suisse dans ce restaurant, si ce n’est l’idée que la Suisse est un pays d’opulence et l’on comprendra donc aisément le lien en voyant arriver les plats. La spécialité de la maison, c’est la Hintere Schweinsstelze, un jarret de porc vendu au kilo et à accompagner de galettes de pommes de terre (Erdäpfelpuffer), par exemple. Les moins affamés pourront prendre des Weißwürste (boudins blancs) avec des Brezeln et de la choucroute à la bière (Bierkraut).

Le célèbre jarret de la Schweizerhaus (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Schweizerhaus04.jpg)

La bière, justement, est évidemment LA boisson à commander — même si l’on ne vous jettera pas un regard assassin si vous demandez autre chose ! En entrant dans la Schweizerhaus, vous n’aurez d’ailleurs pas manqué de jeter un œil sur l’immense bar où les bières pression sont servies à une cadence infernale : des dizaines à la minutes. Le ventre bien plein de nourriture et de boisson, vous apprécierez certainement la petite marche jusqu’à la station de tram Prater Hauptallee !

Les bières de la Schweizerhaus (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Schweizerhaus17.jpg)

Le tram pourra vous emmener jusqu’à Karlsplatz où il y a de quoi vivre d’autres sensations fortes : l’ascension d’un échafaudage jusque dans le petit clocheton de l’église Saint-Charles de Borromée à près de 70 mètres du sol. Un échafaudage uniquement soutenu par deux petits piliers et dont le sommet balance au moindre mouvement. Si vous ne souffrez pas du vertige, profitez-en car cela ne durera que le temps des travaux de réfection des fresques de l’église, que l’on peut du coup admirer avec une rare proximité.

L'église Saint-Charles de Borromée vue de l'extérieur (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Karlskirche_Wien.jpg)

De la Karlsplatz, vous pourrez aussi prendre le métro U4 direction Hütteldorf et descendre au parc du château de Schönbrunn. Plus traditionnel, vous y trouverez le très sympathique labyrinthe dont la création remonte à 1720. Mais nous nous éloignons là fort du Prater et il est donc temps pour moi de clore cette série d’articles qui, j’espère, vous aura plu et vous incitera à passer par le Prater lors de votre prochaine visite de Vienne.

Le labyrinthe de Schönbrunn (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Irrgarten_Schoenbrunn_2729741482_5937032d56.jpg)Le labyrinthe de Schönbrunn et la fontaine de Neptune (source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Schoenbrunn_Irrgarten.jpg)

(Cette série d’articles a été simultanément publiée sur le forum de Disney Gazette.)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.tb06.info/trackback/106

Fil des commentaires de ce billet